Bruyères dans les MonédièresBruyères dans les Monédières
©Bruyères dans les Monédières|OT Ventadour-Egletons-Monédières/Studio Photo Agnoux

La bruyère

L’un de ne va pas sans l’autre en Corrèze : lorsque l’on évoque les Monédières, la bruyère n’est pas très loin dans la conversation …

Bruyères ou callune ?

Quand on parle de bruyères des Monédières on associe souvent deux espèces qui poussent côte à côtela Bruyère et la Callune, voici quelques éléments pour les distinguer :

La bruyère cendrée (Erica cinérea) :

Sur les rameaux qui portent les fleurs, on retrouve des feuilles en nombre de trois par étage, on parle de feuilles verticillées par 3, chaque feuille est composée d’un cours rameau feuillé. Les fleurs sont disposées en grappes et sont constituées d’une corolle ou grelot rouge violacé ne laissant pas apercevoir les étamines. On peut retenir tout simplement que la fleur est en forme de clochettes fermées.

Bruyère commune (calluna vulgaris, du grec callunein = balayer) :

Les feuilles présentent de petites écailles très petites et sont opposées par 2 sur le rameau, les fleurs sont disposées en grappes lâche s et sont   de couleur rose. Elles sont composées de pétales non soudées complément entre elles, laissant apparaitre l’intérieur de la fleur.

Nos suggestions