© Belvédère de l'Echamel - Laval Sur Luzege (3) | Office de Tourisme Ventadour Egletons Monédières
La rivière au reflet d'argent

La vallée de la Luzège

On dit de la Luzège que c’est la rivière qui luit. Ce cours d’eau, qui serpente au milieu d’un océan vert, est un véritable paradis pour les pêcheurs et cueilleurs de champignons, mais aussi un livre ouvert sur la flore et la faune. À qui saura s’aventurer décèlera tous ses secrets…

Dévalant les pentes du plateau de Millevaches, la Luzège prend sa source à 970 mètres sur le puy Pendu. Grossie par les nombreux affluents rencontrés, elle vient se réfugier et se cacher dans les gorges sauvages et boisées de notre territoire avant de nourrir les eaux de la Dordogne.

Quand la forêt est à nu en sortie d’hiver, les rives de la Luzège se parent de mille couleurs. Anémone sylvie, renoncule ficaire, Pulmonaire officinale, Scille printanières…recouvrent les sous-bois. C’est aussi l’endroit idéal où vit et chasse un mammifère discret, gage de la qualité de nos eaux : la Loutre d’Europe.

Les gorges de la Luzège, c’est aussi un Haut lieu de charbonnage à partir du XVIIIème siècle, de nombreuses plateformes de combustion sont encore visibles dans ses pentes. Ces charbonniers exploitaient autrefois les bois de charme, chêne, tilleul, peuplier… et confectionnaient des meules de bois qu’ils recouvraient de terre et laisser consumer au cœur de l’édifice un feu à l’étouffé. Le charbon de bois, extrait des meules, approvisionnait les grandes villes et les petites industries (verre, forge…).

Nos suggestions